🎁 OFFRE EXCEPTIONNELLE 🎁

*Valable uniquement aujourd'hui

44,90 EUR 89,90 EUR
Vous économisez 45,00 EUR (50 %)
Quantité
Je ne veux pas en profiter

🎁 OFFRE EXCEPTIONNELLE 🎁

*Valable uniquement aujourd'hui

19,90 EUR 39,90 EUR
Vous économisez 20,00 EUR (50 %)
Quantité
Je ne veux pas en profiter

Le Loup du Mexique (Canis Lupus Baileyi)

Le Loup Mexicain Canis lupus baileyi

Le Loup du Mexique ou Canis Lupus Baileyi

Le Loup Mexicain (Canis lupus baileyi) est l'une des cinq sous - espèces de loup gris et méridionale qui habitent l'Amérique du Nord et la plus menacée. Nous pouvons noter aussi que c’est la plus petite sous espèce avec un poids moyen de 34 Kg, une taille de 135 Cm de longueur et 80 cm de hauteur maximale.

Que veut dire Canis lupus baileyi ?

C’est un nom scientifique, Canis lupus baileyi, est un tribut au plus grand tueur de loups rétribué par l'État, Vernon Bailey.

Vernon Bailey

 

Découvrez l’histoire de cette créature sensible dans la suite de cet article…

Caractéristiques générales

Le Loup Mexicain est une espèce de forme et de taille similaire à un chien de taille moyenne comme Le Dogue allemand par exemple; son corps est mince et solidement bâti; sa tête, étroite et avec un crâne long et anguleux, a de grandes oreilles droites aux extrémités arrondies. La queue est couverte de poils denses et est proportionnellement plus longue que le corps.

 Le loup du Mexique

La Croissance depuis la naissance

  • La forme à la naissance

Les loups naissent aveugles et sourds après une période de gestation de 63 jours, généralement nés la nuit avec une mise à bas entre quatre et six louveteaux. Les derniers naissent avec une tête ronde et proportionnellement plus grande par rapport au corps avec des petites oreilles et la commissure des lèvres claire et ils mangent des rats du désert.

Louveteau Mexicain

  • La période d’accouplement, la naissance et la croissance du loup mexicain

La mère les allaite à intervalles réguliers de cinq heures. Pendant les deux premières semaines, ils ne sortent pas de la tanière, ils y défèquent et la mère se charge de retirer les excréments solides, tandis que le père reste à quelques mètres de l'entrée. Entre 15 et 18 jours, les petits ouvrent les yeux, à ce moment, ils sont capables de se tenir debout et de marcher à l'intérieur du terrier, malgré cela, ils ne sortent pas. 

  • Le développement de la dentition carnivore

A ce moment, on observe que les incisives poussent et que les prémolaires et les molaires carnassières sont encore couvertes par la gencive; Environ vingt-deux jours après leur naissance, les petits quittent la tanière et restent autour de lui. Dans cette période, on observe que les incisives sont déjà exposées, montrant les trois lobes qui les composent. Les prémolaires carnassières sont déjà exposées, bien que la gencive reste toujours au milieu de la dent.

 Comment évolue leurs nourriture ?

Dans les stades de développement, les chiots tètent beaucoup moins de la mère et commencent à manger de la nourriture régurgitée par les parents, en particulier de la mère. Quatre semaines après la naissance, les dents ont complètement émergé et elles commencent à choisir de petits morceaux de viande, bien que les parents régurgitent toujours la nourriture. Le changement de régime alimentaire du lait, des aliments semi-solides (régurgités) et des aliments solides (morceaux de viande) est étroitement lié à l'apparence et au développement des dents. Cette information a été tirée d'une étude sur des individus captifs de loups mexicains.

 Pourquoi leurs nombres a fortement baissé au cours du 20ème siècle ?

Jusqu'à récemment, l'habitat du loup mexicain s'étendait du désert de Sonora, de Chihuahua et du centre du Mexique à l'ouest du Texas, au sud du Nouveau-Mexique et au centre de l’Arizona. Notez que des études récentes réalisées par des experts en génétique montrent que les loups vivaient aussi loin au nord que le Colorado et dans les régions montagneuses avec une préférence particulière les forêts de chêne situées généralement au-delà de mille mètres d’altitude.

 Ils occupaient un très large éventail d'habitats, des zones désertiques et semi-arides aux forêts tempérées. Avec des habitudes de préférence nocturnes, les loups se nourrissaient essentiellement de cerfs de Virginie, de pronghorn, de pécaris (sorte de cochon sauvage), de mouflons d’Amérique, de lièvres, les wapitis et les rongeurs.

Au tournant du 20e siècle, la réduction de leurs proies naturelles telles que les cerfs a poussé les loups à attaquer le bétail, une situation qui a conduit à des campagnes d'extermination agressives par les agences gouvernementales américaines, ainsi qu'à la chasse excessive des éleveurs mexicains.

Captivité, Reproduction, Réinsertion

Ces efforts ont porté leurs fruits et, dans les années 1950, le loup mexicain avait été éliminé à l'état sauvage. En 1976, elle a été déclarée espèce menacée, et le reste depuis.

Grâce à la loi des espèces menacée, le gouvernement loua les services d'un ancien trappeur pour une tâche nouvelle et déterminante : la capture de l'animal vivant. Roy McBride fut envoyé dans les États de Durango et de Chihuahua, dans le nord du Mexique, avec pour mission de capturer les loups vivants afin de fonder une population destinée à se reproduire en captivité à des fins de réintroduction. 3 ans après il ne réussit à capturer que cinq Lobos.

Début 1990, certains auteurs considéraient qu'il n'y avait que 10 loups à l'état sauvage mais cela n'a pas été confirmé. La population de loups n'est que de 260 personnes entre les États-Unis et le Mexique à moyenne et hautes altitudes, les derniers loups sauvages ont été trouvés dans l'état de Durango et dans l'état du Texas.

Il est classé, selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, comme « éteint à l'état sauvage » Ce qui veut dire qu'aucun individu ne vit à l'état sauvage.

Le 17 juillet 2014, la naissance de la première portée sauvage de loups mexicains a été signalée au Mexique, dans la Sierra Madre Occidental grâce aux efforts inconditionnels des amoureux de la nature.

Comment le retour à la vie Sauvage a été envisagé ?

Comme expliqué précédemment, les efforts pour récupérer le loup mexicain ont commencé entre 1977 et 1980 avec les derniers spécimens capturés au Mexique. Pendant ce temps, le « Plan pour la survie du loup mexicain » (AZA Mexican Wolf SSP) a été créé et tant aux États-Unis d'Amérique qu'au Mexique, un programme de récupération en captivité a été lancé où les spécimens sont reproduits puis relâchés.

En ce qui concerne le rétablissement, le plan vise à réintroduire les loups dans les zones où ils ont été exterminés, d'où la grande importance de l'éducation dans ces zones. Mais d'abord, les loups doivent passer par des centres de pré-libération, où les conditions environnementales sont similaires à celles de la « zone de libération » et où le contact humain est très restreint.

À la fin de 2012, on estimait qu'au moins 75 loups et 4 couples reproducteurs vivaient sur les terres des zones de récupération, 27% de la population étant constituée de Louveteaux.

En 2014, la première naissance du loup mexicain a été enregistrée en milieu sauvage après sa réintroduction.

Une étude menée par le U.S. Fish and Wildlife Service en février 2015 a montré une population d'au moins 109 loups en 2014 dans le sud-ouest du Nouveau-Mexique et le sud-est de l'Arizona, soit une augmentation de 31 % depuis 2013.

Qui sont les prédateurs pouvant manger le loup du Mexique ?

Ils peuvent être la proie d'autres types de félins plus grands tels que les pumas et les jaguars, etc. Les coyotes et les ours sont également un autre de ses prédateurs. En revanche l’être humain demeure sa plus grande menace malheureusement. 

 Sac à dos Loup 

Où sommes-nous maintenant par rapport à la protection de cette sous-espèce ?

Le loup mexicain revient tout doucement à la vie libre

La conservation et la protection du Loup Mexicain reste la priorité numéro un de l’institution « Conanp » avec la participation d'autres institutions nationales et internationales.

 

Comme indiqué précédemment, Le Loup Mexicain (Canis lupus baileyi) est la plus petite sous-espèce du loup gris, historiquement répartie du territoire sud des États-Unis d'Amérique au bassin de la vallée du Mexique. Au milieu du XXe siècle, une campagne d'éradication agressive aux États-Unis et au Mexique a amené le loup mexicain au bord de l'extinction, mais dans les années 1970, les deux gouvernements ont collaboré pour récupérer l'espèce.

Grâce au travail binational et aux lâchers effectués par Conanp, le Loup Gris Mexicain a quitté la catégorie "Probablement éteint à l'état sauvage" pour être inclus dans la catégorie "En danger" selon la NOM-059-SEMARNAT-2010.

Image Loups

Pourquoi Préservons-nous ces Loups Mexicain ?

Les mesures de conservation de l'espèce sont d'une importance vitale et consistent en la réhabilitation, la libération de spécimens et la surveillance de la population dans la nature, ainsi que l'atténuation des risques auxquels sont exposés les spécimens. À cette fin, nous travaillons avec la population locale sur l'éducation à l'environnement, l'amélioration de l'habitat, la promotion du paiement des services environnementaux et d'autres programmes de protection des terres. 

Loup du Mexique

Le footballeur Raúl Jiménez et son équipe de Wolverhampton FCL soutiennent la campagne de sensibilisation et de donation menée par le WWF Mexique, avec l'appui de la Commission nationale des zones naturelles protégées (Conanp) et d'institutions telles que les zoos de Chapultepec, Aragon et Los Coyotes, qui ensemble comptent désormais 22 loups dans leurs installations pour le programme d'élevage et de réintroduction dans la faune sauvage.

#ProteALaManada est une campagne qui vise à souligner l'importance du Lobo Mexicano (Canis lupus baileyi) pour la nature et à collecter des fonds auprès des citoyens pour les utiliser dans un programme interinstitutionnel de réintroduction des loups dans leur habitat, dans le but que le loup se reproduise et que, dans quelques années, leur situation soit moins préoccupante.

L'objectif fixé par le CONANP et l'équipe binationale est d'avoir 200 loups vivant en liberté au Mexique et 300 aux États-Unis, ce qui devrait être atteint d'ici 20 ou 25 ans.

Wolverhampton FCL, WWF Mexique et la Commission nationale des zones naturelles protégées (Conanp), ramenons cet être chez lui. Si vous souhaitez participer, vous pouvez faire un don via le site officiel de l’institut de protection des animaux en voie de disparition. N'oubliez pas que les loups sont la clé de la nature, ils sont les gardiens de la forêt.

Soutenez la cause de protection du Loup du Mexique en commandant sur notre site www.Louragan.com

Loup du Mexique collection sacs à dos

Articles Récents

Le Chien-Loup Tchécoslovaque

Le chien-loup tchécoslovaque est une race domestique mise au monde grâce à la fusion entre le Berger allemand et la louve des Carpates. Il porte également les noms de : Chien-Loup Tchèque, Chien-Loup Slovaque et...

Lire l'article

Loup de l'Est

Il se trouve que le loup de l'Est est une espèce distincte, même si beaucoup de gens le confondent avec une sous-espèce du loup gris ou du loup rouge. La...

Lire l'article

N'hésitez pas à laisser un commentaire