Pourquoi les Loups Sont Importants Dans la Nature ?

Les loups et les humains ont une relation compliquée. Nous vilipendons souvent le "grand méchant loup" dans la fiction et dans la vie réelle, mais nous sommes aussi constamment fascinés par ces mammifères intelligents et sociaux, et nous n'avons pas toujours été en conflit. Nos ancêtres ont même formé une alliance avec les loups sauvages à la fin de l'ère pléistocène, ce qui a donné naissance aux amis sans pareil que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de chiens.

Malgré toute cette histoire, beaucoup de gens ne comprennent pas les loups aussi bien qu'ils le pensent. Cependant, il existe un grand pourcentage d'amoureux des animaux qui se concentrent sur la vie sauvage et qui montrent leur soutien de différentes manières. Ces derniers temps, le symbole du loup est très populaire car il nous rappelle que notre esprit recherche la paix, le statut social et l'acceptation.

les vêtements et accessoires du loup témoignent de la puissance et de la liberté

La signification symbolique des loups a deux côtés. Les significations négatives incluent l'obscurité, l'agressivité, etc. Les caractéristiques positives du loup sont la curiosité, l'intelligence, la loyauté, la forte protection des jeunes loups et une structure sociale claire.

Un amoureux des loups portant une Bague de Loup équivaut à porter un signe de pouvoir, qui est emprunté à son animal spirituel, le loup. La bague de loup peut avoir la forme d'une tête de loup ou d'autres parties du loup, ou être une chevalière de loup.

En tant qu'animal spirituel, le loup symbolise le lien profond entre intuition et instinct, la sagesse, le désir de liberté et la conscience de l'importance des relations sociales. Du côté négatif, un loup peut représenter un sentiment de menace ou un manque de confiance dans les sentiments ou le comportement de quelqu'un ou de vous-même.

Dans l'espoir de faire la lumière sur ce que sont réellement les loups en dehors des fables et des contes de fées, voici quelques faits inattendus que vous ne connaissez peut-être pas sur ces alliés et adversaires uniques de l'humanité.

Voici pourquoi les loups sont importants pour la nature.

les loups et leur importance dans la nature

1. Les loups sont étonnamment diversifiés.

Le mot "loup" fait généralement référence au loup gris (Canis lupus), l'espèce de loup la plus répandue et la plus connue qui existe encore. On pense généralement que le loup gris a évolué à partir du petit loup de Mosbach, un canidé aujourd'hui disparu qui vivait en Eurasie entre le Pléistocène moyen et le Pléistocène supérieur. Grâce à des ancêtres aventureux et adaptables, les loups gris ont prospéré pendant des centaines de milliers d'années dans d'immenses étendues d'Eurasie et d'Amérique du Nord, où ils ont divergé en une grande variété de sous-espèces.

L'étendue de cette variété fait encore l'objet de débats, les scientifiques la divisant en huit à 38 sous-espèces. En Amérique du Nord, celles-ci comprennent le fantomatique loup arctique, le grand loup du nord-ouest, le petit loup mexicain et le loup de l'est ou loup des bois, que certaines autorités considèrent comme une espèce distincte. Il y a aussi l'énigmatique loup roux (C. rufus), un canidé rare classé soit comme une espèce distincte, soit comme une sous-espèce du loup gris, avec une possible ascendance coyote dans les deux cas.

Le loup d'Eurasie est la plus grande des sous-espèces de l'Ancien Monde, la plus abondante et la plus étendue. Les autres sous-espèces sont le loup de la toundra, le loup de l'Himalaya, le loup arabe, qui vit dans le désert, et le loup indien, qui rôde dans les plaines. Outre les loups gris, le genre Canis comprend également des espèces étroitement apparentées comme le coyote et le chacal doré, ainsi que deux autres espèces communément appelées loups : le loup d'Éthiopie (C. simensis) et le loup doré d'Afrique (C. lupaster).

2. Il y avait beaucoup plus de loups autrefois.

Malgré cette diversité et l'abondance relative des loups gris dans le monde, la Terre compte aujourd'hui beaucoup moins de loups - et moins d'espèces - qu'autrefois.

En plus des extinctions naturelles de la préhistoire, l'homme a fait la guerre aux loups gris pendant des siècles. Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), le loup gris était autrefois le mammifère le plus largement répandu sur Terre, mais la persécution par l'homme a contribué à réduire son aire de répartition d'environ un tiers. Plusieurs sous-espèces uniques ont disparu en cours de route et c'est la raison pour laquelle, au lieu de les chasser, il serait préférable de s'inspirer de leur comportement et de les admirer. Les loups sont facilement reconnaissables dans la nature et avec le bon équipement, comme les Jumelles Professionnelles pour la chasse, car elles sont de la plus haute qualité, mais il est préférable de les utiliser pour observer la nature, et un bon guide, vous pouvez passer une journée à vous informer sur l'importance des loups dans la nature. C'est aussi une aventure extraordinaire que vous raconterez à vos amis.

3. Les loups sinistres ne sont peut-être pas des loups.

les loups et les humains

Le loup, aujourd'hui disparu, était répandu dans toute l'Amérique du Nord jusqu'à il y a environ 13 000 ans, lorsque la majeure partie de la mégafaune du continent a disparu dans le cadre de changements climatiques naturels. Les loups sinistres étaient d'une taille comparable à celle des plus grands loups gris d'aujourd'hui, mais ils avaient des mâchoires qui broyaient les os et se concentraient peut-être sur les grosses proies comme les chevaux, les bisons, les paresseux terrestres et les mastodontes.

Les fossiles de loups Dire suggèrent une forte ressemblance avec les loups gris modernes, et sur la base des similitudes morphologiques, les scientifiques ont longtemps supposé que les deux étaient étroitement liés. Au début de l'année 2021, cependant, des scientifiques ont révélé des résultats surprenants après avoir séquencé l'ADN de sous-fossiles de loups géants. Les loups noirs et les loups gris ne sont que des cousins très éloignés, ont-ils rapporté dans la revue Nature, et leurs similitudes semblent être le résultat d'une évolution convergente plutôt que d'une relation étroite. L'ADN du loup Dire indique une "lignée hautement divergente" qui s'est séparée des canidés vivants il y a 5,7 millions d'années, écrivent les chercheurs, sans aucune preuve de croisement avec une quelconque espèce de canidé vivante.

"Lorsque nous avons commencé cette étude, nous pensions que les loups sinistres n'étaient que des loups gris améliorés. Nous avons donc été surpris d'apprendre à quel point ils étaient génétiquement différents, à tel point qu'ils n'auraient probablement pas pu se croiser", a déclaré l'auteur principal, Laurent Frantz, de l'université Ludwig-Maximilian de Munich, dans un communiqué. "On pense que l'hybridation entre les espèces de Canis est très courante ; cela doit signifier que les loups sinistres ont été isolés en Amérique du Nord pendant très longtemps pour devenir aussi distincts génétiquement."

4. Les "loups alpha" ne sont que des papas et des mamans.

Les loups gris vivent généralement en meutes de six à dix individus, dirigées par un couple reproducteur dominant. Vous avez peut-être entendu quelqu'un parler de ces chefs de meute comme de "loups alpha", c'est-à-dire des mâles et des femelles qui sont censés acquérir la domination en se battant au sein de leur meute, pour finalement devenir les chefs du groupe et les reproducteurs exclusifsvision est très répandue et trompeuse.

De nombreux spécialistes du loup considèrent aujourd'hui que le terme "loup alpha" est dépassé, car il ne décrit pas précisément le fonctionnement d'une meute de loups. L'un de ces experts est L. David Mech, un biologiste de renom qui a contribué à populariser l'idée il y a plusieurs décennies, mais qui en décourage aujourd'hui l'utilisation. Nous savons maintenant que les "loups alpha" ne sont en fait que des parents, explique M. Mech, et que les autres membres de la meute sont leur progéniture. Les loups s'accouplent souvent pour la vie, et leur unité familiale peut comprendre un mélange de jeunes et de jeunes adultes issus de plusieurs saisons de reproduction.

Le terme "alpha" implique de se mesurer aux autres et de devenir le meilleur en remportant un concours ou une bataille", écrit M. Mech sur son site Web. "Cependant, la plupart des loups qui dirigent des meutes ont atteint leur position simplement en s'accouplant et en produisant des petits, qui sont ensuite devenus leur meute. En d'autres termes, ils ne sont que des éleveurs, ou des parents, et c'est tout ce que nous les appelons aujourd'hui."

5. Les loups sont des animaux de famille.

la famille des loups et le soutien aux loups

Les loups gris adultes peuvent survivre seuls, et peuvent en avoir besoin pendant un certain temps après avoir quitté leur meute natale. Les loups sont cependant très sociaux et s'accouplent souvent pour la vie lorsqu'ils trouvent un partenaire. Cela marque le début d'une nouvelle meute de loups, ou famille nucléaire, l'unité sociale de base des loups.

Les loups gris et les loups roux se reproduisent une fois par an, à la fin de l'hiver ou au début du printemps, et ont tous deux une période de gestation d'environ 63 jours. Ils ont généralement quatre à six petits dans une portée, qui naissent aveugles, sourds et fortement dépendants de leur mère. Tous les membres de la meute, y compris les parents et les frères et sœurs plus âgés, s'occupent des petits loups. Ils se développent rapidement, explorant hors de la tanière après trois semaines et atteignant presque la taille adulte en six mois. Les loups atteignent la maturité à 10 mois, mais peuvent rester avec leurs parents pendant quelques années avant de partir.

6. Ils sont aussi d'habiles communicateurs.

Les loups hurlent la nuit, mais contrairement à ce que l'on croit, ces cris mélancoliques n'ont rien à voir avec la lune. Ils transmettent des messages longue distance aux autres loups, qui peuvent les entendre jusqu'à une distance de 15 km. Le hurlement peut aider les loups à rassembler leur meute, à localiser les membres disparus ou à défendre leur territoire, entre autres.

Les loups émettent également d'autres vocalisations pour communiquer, comme des grognements, des aboiements, des gémissements et des pleurnicheries. Ils utilisent également le langage corporel, notamment le contact visuel, les expressions faciales et les postures. Ces canaux de communication silencieux peuvent s'avérer utiles lors de la chasse un "signal de regard", par exemple, peut aider les loups à se coordonner lors de chasses en groupe sans émettre de sons qui alerteraient leur proie.

L'odorat puissant des loups joue également un rôle clé dans leur communication, leur permettant de partager des informations par le biais de plusieurs types de marquage olfactif, notamment l'urination sur pattes levées, l'urination accroupie, la défécation et le grattage.

7. Les gens et les chiens semblent stresser les loups.

les gens qui aiment les loups ont beaucoup d'accessoires différents avec les loups

Nous ne sommes peut-être pas en mesure de comprendre pleinement l'expérience émotionnelle d'une autre espèce, mais l'étude des niveaux de cortisol dans les échantillons de matières fécales est un moyen pour les scientifiques d'évaluer le stress chez les animaux sauvages. En comparant ces taux d'hormones avec d'autres données sur la vie quotidienne des animaux, on peut ensuite identifier les sources de stress. Dans une étude portant sur 450 échantillons fécaux provenant de 11 meutes de loups, par exemple, les chercheurs ont constaté que la mort d'un membre de la meute induit probablement "un stress important chez le reste de l'unité sociale".

D'autres recherches suggèrent que les loups peuvent être stressés par la présence de l'homme, du moins dans certains contextes. Ils ne semblent pas aimer les motoneiges, selon une étude menée dans trois parcs nationaux américains, où les niveaux de glucocorticoïdes fécaux des loups gris étaient plus élevés dans les zones et aux moments où les motoneiges étaient fortement utilisées. La présence d'une population locale de chiens en liberté a également été associée à un stress plus élevé chez les loups.

8. Les loups ont besoin de beaucoup d'espace.

Les meutes de loups ont besoin de grands territoires pour trouver suffisamment de proies, mais leur taille peut varier considérablement en fonction de facteurs tels que le climat, le terrain, l'abondance des proies et la présence d'autres prédateurs.

Selon l'U.S. Fish and Wildlife Service, la taille des territoires du loup gris varie de 50 à 1 000 km carrés. Les loups peuvent couvrir de vastes zones lorsqu'ils chassent, parcourant jusqu'à 30 km en une journée. Ils trottent principalement à environ 5 kmh, mais peuvent courir jusqu'à 40 kmh sur de courtes distances.

9. Les loups aident à réguler leurs écosystèmes.

Comme de nombreux prédateurs supérieurs, les loups jouent un rôle écologique important dans leur habitat. Un exemple largement cité s'est produit il y a environ un siècle dans le parc national de Yellowstone, où les loups gris indigènes ont été éliminés en 1920. Considérée au départ comme un avantage, la disparition des loups a perdu de son éclat lorsque la population de wapitis du parc a explosé.

Sans loups pour réduire leur nombre ou les chasser des zones d'alimentation privilégiées, les troupeaux croissants de wapitis de Yellowstone ont commencé à se nourrir de manière non durable. Ils ont mangé les jeunes pousse trop rapidement pour que les bosquets puissent se régénérer, ont dévoré les sources de nourriture nécessaires à d'autres espèces et ont dépouillé la végétation importante sur les berges des cours d'eau et des zones humides, augmentant ainsi l'érosion.

Articles Récents

N'hésitez pas à laisser un commentaire